jeudi 15 mai 2008

lundi 12 mai 2008

Retour...

C'est le retour
Le chemin
Partir et revenir

Voici terminé le 2ème volet de ce tryptique hermétique...

jeudi 8 mai 2008

Navarrenx/Aroue

Jeudi 8 mai 2008
Navarrenx/Aroue 18,4 kms

Réveil 6h. Aujourd'hui, je traîne un peu. Aroue n'est qu'à 18 kilomètres de Navarrenx. Environ 4h30 de marche. Il pleut et pendant 2 heures environ cette pluie va m'accompagner sur le Chemin. Le ciel est couvert, reste couvert. Mais il fait bon. Pas de quoi se plaindre. D'ailleurs le Pélerin ne doit pas se plaindre. Il prend ce qui est et ce qu'il y a.
je parcours les premiers kilomètres avec 2 dames qui viennent des Alpes, je pense.
A un moment donné, il faut prendre une variante car une partie du Chemin , dans une partie boisée, près de Navarrenx, est inaccessible, du fait que des forestiers y travaillent. Et c'est vrai qu'à un moment le Chemin devient vraiment impraticable. Des engins motorisés ont creusé de profonds sillons et la pluie aidant c'est un chemin de flaques et de boue
(à suivre...)

mercredi 7 mai 2008

Pomps/Navarrenx

Mercredi 7 mai 2008
Pomps/Navarrenx 38,5 km

Lever à 6h00. Cette nuit, j'ai mal dormi. J'ai pensé aux jours qui me restaient, à ce qui m'attend aujourd'hui, où vais-je dormir les jours qui suivent. Enfin, des choses bassement matérielles, et je me demande pourquoi je m'en fais comme ça...
En passant devant la cuisine du gîte, des dames m'ont proposé de prendre un café, avant de partir. Ce que j'ai fait, sans me faire prier, avec un morceau de pain et de la confiture.
Nous avons parlé de Lozère car l'une de ces dames souhaite s'y installer. Moi aussi je rêve de m'y installer...
Je ne sais pas quelle âge à cette femme mais elle dit qu'elle ne travaille plus et comme elle habite dans le Gard, elle veut aller en Lozère, acheter une maison ou un terrain et construire un gîte pour accueillir des pélerins...

mardi 6 mai 2008

Carnet Nomade : Miramont-Sensacq/Pomps

Mardi 6 mai 2008
Miramont-Sensacq/Pomps 33,5 kms

Réveil 6h00. Après le petit déjeuner
Départ du gîte à 7h30 avec Hermann qui m'attend dehors. Au sortir de Miramont il faut descendre une départementale et au loin nous aperçevons les Pyrénées. Arrivé à l'église de Sensacq, je fais halte avec Hermann pour boire à la fontaine de l'église. Je me rends compte que je n'ai plus mon chapeau. Retour en arrière. Je dis à Hermann de continuer que je le rejoindrais plus tard. Je rebrousse chemin sur 1 km environ. Et puis je rencontre Jean-Pierre. C'est lui qui a retrouvé mon chapeau. Voici d'ailleurs ce qu'il écrit dans son livre de bord : 
"...Le soleil se cache dans l'épaisse brume du matin, mais la dissipe de plus en plus, et finalement brille agréablement ...
...A moins d'un km de Miramont , je trouve sur le sol un chapeau tout neuf et à peine humide : un pèlerin vient de le perdre alors que la brume n'était pas encore levée ; je le passe à ma ceinture et continue mon chemin ....
.... Alors que je me prépare à repartir, arrive Alphonse , un jeune pèlerin , qui me demande si je n'ai pas trouvé par hasard son chapeau ; il est plus qu'heureux que je puisse le lui remettre ! Il vient de se l'acheter hier à cause des coups de soleil qu'il a déjà recu ( je ne sais pas comment il a fait pour en avoir ; hier il pleuvait jusqu'à 17:00 h ) et ne sais comment me remercier . Puis il disparaît sur le chemin boueux qui monte entre les arbres..." 
Je le remercie comme si j'avais trouvé un trésor, une météorite ou une pépite. Oui je sais c'est mon défaut, je m'attache très vite et à n'importe quoi : un chapeau, un arbre...
 Je reprends ma route et rejoint Hermann, un peu avant Pimbo. Comme je n'ai pas noté ce détail sur mon carnet, je ne peux citer l'endroit avec exactitude. mais ce que je sais, par contre, c'est qu'il a pris une photo de moi devant l'église de Pimbo, donc, bon sang mais c'est bien sûr mon cher Watson !
Collégiale Saint-Barthélémy
Arrivé à Arzacq-Arraziguet à midi. Après être passé dans un dispensaire pensé-je, nous nous dirigeons vers le centre d'Accueil de la ville d'Arzacq. Depuis plusieurs jours, en effet, Hermann souffre d'une tendinite ? Mais au niveau du coup-de-pied. Je dois donc le laisser car il doit voir le docteur à 16h30. Nous échangeons nos adresses et je repars sur le Chemin, seul.   
Je me dirige vers Uzan mais il n'y a plus de place. Il faut donc que j'aille jusqu'à Pomps à près de 4 kms de là. Je suis à bout, plein les pomp(e)s...

Enfin, J'arrive à Pomps. Je vais chercher de quoi manger. Il y a une ferme avec une petite épicerie où j'achète quelques victuailles. La fermière me propose de dormir dans une caravane, posée sur un terrain qui jouxte la ferme. 5€ pour dormir. Arrivé là, je déchante un peu. La caravane ne sert plus depuis longtemps. Le matelas en mousse est taché. C'est sale et poussiéreux, mais je suis fatigué aussi je ne fais pas le difficile. 
Je demande où je peux prendre une douche et la fermière me dit que je peux aller dans le gîte communal, sachant que je n'ai pas le droit d'y aller, vu que je ne dors pas au gîte communal. Hummm.
Le Gîte (cette photo ne m'appartient pas).
C'est là, en revenant de la douche que je rencontre ce couple d'usagers qui fréquentent la médiathèque où je travaille, à Roubaix. 

























lundi 5 mai 2008

Carnet Nomade : Lanne-Soubiran/Miramont-Sensacq

Lundi 5 mai 2008
Lanne-Soubiran/Miramont-Sansacq 39 kms

Comme d'habitude lever à 6h00 avec la sonnerie du portable, mais c'est bizarre (ou peut-être pas) je suis presque toujours réveillé quelques minutes avant. Je remballe mes affaires : duvet et autres, douche puis je descends pour aller petit déjeuner dans la pièce commune salle à manger, salon, cuisine. Pain, confiture, beurre, café. Prêt. Partez... Départ à 7h00 du gîte, sous la pluie. Elle ne nous quittera pas avant Latrille, c'est à dire 6 km avant Miramont-Sensacq. Durant toute cette étape nous marcherons ensemble Hermann et moi. Nous avons pratiquement la même cadence de marche. Chacun prend le relais à son tour, sans rien dire. 
Peu avant Barcelone-du-Gers nous empruntons le hors GR, comme indiqué sur le topo-guide. Le pont de la départementale 107 sur l'Adour est coupé. Le topo-guide indique fin 2007 ? Mais prudence épingle de sûreté.
Arrivée à Barcelone-du-Gers à 10h00. Puis Aire-sur-L'Adour où je retire un peu d'argent et vais acheter quelques victuailles pour les jours suivants.  












Le Chemin près de Miramont-Sensacq